Pôles de compétitivité: des attentes trop souvent contradictoires

Il ne s’agit pas encore de la grande évaluation des pôles de compétitivité qui aura lieu mi-2008. Mais l’étude réalisée par Ernst and Young, pour le compte d’associations d’élus (AMGVF et Ajuf) et du Medef, peut en donner un avant-goût, notamment en ce qui concerne les relations entre agglomérations et entreprises.

Présentée à l’occasion d’un colloque sur le « dialogue économique entre les collectivités locales et les entreprises » qui s’est tenu à Mulhouse, mardi 25 septembre, l’étude fait apparaître un résultat mitigé au regard des principaux objectifs dévolus aux clusters français créés en 2005.

Pour le premier d’entre eux, le renforcement des réseaux d’entreprises, les pôles sont une « réussite ».

« Les pôles ont réellement accéléré l’effet réseau et ont contribué à diffuser cette culture entrepreneuriale qui était réservée aux bons élèves »

note l’étude. Ils ont contribué à rapprocher les entreprises des agglomérations, permettant à ces dernières de mieux comprendre la recherche et le développement. Par la même occasion, ils ont favorisé l’ancrage, voire le maintien des entreprises sur les territoires.

Voilà pour le côté positif, car les pôles présentent beaucoup de faiblesses. Le rapprochement a ses limites et les attentes des différents acteurs (élus, entreprises, laboratoires, etc.) s’avèrent souvent contradictoires. Selon le cabinet:

« les entreprises attendent des collectivités le développement d’un environnement territorial favorable à leur implantation (immobilier, foncier, aménagement de zones d’activités, transport), alors que les territoires misent davantage sur leur attractivité et l’effet généré sur l’emploi« 

De fait, le retour sur investissement, en termes d’emplois, de créations d’entreprises n’est pas aussi important que les agglomérations pouvaient l’espérer.

Par ailleurs, l’étude confirme la trop faible présence des PME dans les projets collaboratifs, l’un des points qui depuis le début pose problème.

Enfin, la « taille critique » censée donner une assise aux 71 pôles au niveau international n’est pas au rendez-vous, même si la visibilité de certaines filières a été accrue.

Ces résultats vont être présentés et débattus au cours de forums territoriaux réunissant élus, entreprises et acteurs de la recherche. Il reste encore quelques mois pour corriger le tir avant l’évaluation de 2008 : les résultats de l’étude seront alors présentés et débattus lors de forums territoriaux organisés par les trois commanditaires.

Source: Localtis.info

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s